Comment suivre ce qui va se passer?

Vous êtes nombreux à nous avoir marqué votre affection, vos regrets et votre incompréhension. Les semaines et mois à venir vont certainement être difficiles face à ce maire déchaîné et haineux. Sauf s'il sait arrêter son escalade absurde et cesser cet acharnement, au moins pour s'éviter un déballage qui ne lui profitera pas. Nous l'espérons naïvement sans y croire vraiment.

Vous allez pouvoir ici petit à petit:

  • suivre ce qui va ou pas se passer en justice.
  • avoir accès à des faits (documents ou témoignages) qui vous permettront de vous faire une opinion libre et objective.
  • avoir connaissance des droits et obligations de chaque partie.

La responsabilité de tout ce qui est et sera écrit est clairement et exclusivement celle de l'Association des Compagnons de St Sébastien, 2ème association de la commune.

Pour tout contact :

association@lerelaisdelafabregue.com

 

Un GRAND MERCI à TOUS

 

 

CAGNOTTE pour aider Hélène à se défendre en justice

Une cagnotte vient d'être ouverte pour aider Hélène à  se défendre sur le seul plan qu'il lui reste, la justice : les procédures à venir vont lui permettre de faire valoir ses droits et son préjudice mais va être longue (Tribunal Administratif) et chère. Le maire, qui l'a élégamment mise dehors à Noel, l'a aussi ainsi privée de toutes ressources le temps de faire valoir une retraite méritée. Beaucoup lui ont témoigné leur soutien mais l'argent est un maillon faible hélas incontournable. C'est pourquoi l'Association des Compagnons d St Sébastien a choisi de non pas faire une quête mais de mobiliser les amis du Relais pour permettre au moins de faire entendre ses arguments objectifs.

Merci à tous ceux qui soutiendront anonymement ou discrètement (cela peut se comprendre) une personne qui méritait mieux que cette fin grotesque. Lien direct avec la cagnotte :
http://www.leetchi.com/c/aider-helene-a-se-defendre-en-justice

 

QUESTIONS-REPONSES très directes

Dans quelques jours, vous lirez dans la rubrique du haut de page intitulée "TOUT sur le LITIGE"  les réponses aux questions qui se posent et que le maire veut cacher :

  • que s'est-il passé le 19 août 2019 : qu'a fait la maire au Relais ce jour de fermeture ?
  • quels actes le maire a-t-il accomplis pour nuir au Relais du 15 septembre au 20 décembre ?
  • quelles sont les "faiblesses" du maire ?
  • Quels étaient les obligations et droits du Relais selon le contrat ?
  • il se murmure qu'un repreneur serait à l'origine de ce conflit : qu'en est-il ?
  • pourquoi l'Association Aigrefeuille soutient-elle aussi surprenament qu'indélicatement le maire ?
  • etc, etc.

Sans tabous, que sur du factuel et avec des preuves.

 

 

 

Le Relais, c'est fini...

Le 31 décembre dernier, le Relais de la Fabrègue a fermé définitivement ses portes.

Après 20 mois d'activité, 6 jours sur 7 sans la moindre semaine de vacances.

Comment cela est-il possible alors qu'après des premiers mois difficiles (la première exploitante avait vite fait faillite malgré beaucoup d'efforts, la commune de St Sébastien étant hors circuits touristiques, en plus engluée dans le passif minier de la mine de Carnoulès et sa pollution bien trop visible et, en plus, même pas sur les cartes de l'agglo et du département... Pas facile la reprise dans ces conditions !), le succès était pourtant croissant et plus de 5.000 convives avaient déjà salué la cuisine généreuse et colorée d'Hélène, l'ambiance sympa de l'établissement et la qualité des nouveaux aménagements 100% financés par Hélène. Mais, apparemment cette réussite déplaisait à quelqu'un à la mairie ou autour.

La question sera à poser à Monsieur le Maire, Guy MANIFACIER, principal artisan de cette destruction sidérante.

Le 26 décembre 2019 Hélène recevait ainsi une lettre recommandée datée du 20 de quitter les lieux immédiatement et (ironiquement?) de faire appel devant le Tribunal administratif si besoin (délais 3 ans minimum?).

Dehors Hélène, joyeux Noel !

Et si besoin, ce sera "manu militari" !  Ca veut dire quoi cette phrase qui aurait été dite en Conseil Municipal selon le correspondant du Midi Libre présent, celui de la mine de Carnoulès que certains surnomment ironiquement "inspecteur la bavure" et qui est notoirement très proche de monsieur le maire ? Serions-nous chez les petites frappes  ou les gros bras ???. Nous aurons peut être des questions à mettre sur la place publique sur ce plan bientôt...

 

Dorénavant, la discussion va se poursuivre en justice : le Relais est définitivement fermé (comment vivre dans ce climat délétère et face à ces gens haineux et menaçants?) et seul le plan judiciaire va permettre de se défendre dignement.

Hélène (ceux qui la connaissent comprendront la blessure profonde et injuste qu'elle ressent depuis Noel) est fracassée. Elle qui ne supportait plus le harcelement de ce monsieur MANIFACIER depuis août, que pensez-vous qu'elle ressente devant  ce cadeau de Noel très élégant : la dose de trop.

 

Jean François, sidéré par cette escalade mais dopé par cette méchanceté gratuite, prend maintenant le relais du Relais et les choses vont être très simples : l'Association des Compagnons de St Sébastien, qu'il a créé et préside et dont l'objet est clair- soutenir et défendre le Relais- va se charger de faire valoir les droits d'Hélène et du Relais (on est pas en dictature, monsieur MANIFACIER et vous qui avez l'âge de mon fils, vous ne nous faîtes pas peur.) .

Et croyez-bien que ce maire devra rendre compte de TOUS ses actes. Sur TOUS les plans : fini les tentatives de conciliation ou d'apaisement, fini les avertissements sur les "faiblesses"  (vous saurez bientôt ce que "faiblesse" signifie chez ce monsieur si imbu et sûr de sa personne) car telles des épées de Damocles suspendues au dessus de sa tête, et surtout fini les menaces et violences d'un homme trop emporté pour mériter des responsabilités communales. On va tout mettre sur la table (place publique). Quatre mois que nous espérions la sagesse, la mesure, l'apaisement. Vous n'en voulez pas ? Vous ricannez ? Vous dîtes"dehors et vite " à Hélène ?

OK.

Place aux réponses. Promis.

 

Nous allons maintenant dire, prouver, afficher et faire rendre compte.

Depuis 4 mois, nous avions proposé de nous mettre intelligemment autour d'une table, de cesser cette escalade vertigineuse et disproportionnée : comment en arriver là quand le Relais aura permis le rebond d'une activité qui avait coulé très vite pour la simple raison qe ça ne marche pas un point multi services tous les 2 km ? Quand ces élus politiciens cesseront-ils de courrir les subventions européennes et se faire plaisir avec l'argent des autres à faire construire des bâtiments à 400.000€ sans avenir économique autre que faire bosser leur entrepreneur copain et surtout dans une commune polluée, éteinte et dispersée où il y aurait tant d'autres priorités que harceler le Relais ?  Avant que cela finisse mal, il fallait se parler tout simplement, comme dans la vie des gens normaux et humains : refus systématique et répété de Guy MANIFACIER.

 

Pour ceux que cela intéresse, et en fonction des conseils que nous donnera notre avocate nimoise (le maire préfère un avocat montpelliérain), nous allons tout afficher ici sur ce site qui restera en ligne le temps qu'il faudra : vous pourrez vous faire une opinion, non pas pour faire un tribunal populaire mais pour faire cesser cette information unilatérale depuis 4 mois  d'un maire qui impose à son conseil de le suivre à l'unanimité.

Même pas peur, Monsieur le Maire : fini ce terrorisme trop facile, ces mensonges, ces menaces, ces actes disproportionnés, méchants, inélégants et laches. Pour l'instant, on a entendu que le maire, avec 14 conseillers au garde-à-vous derrière :

 

maintenant,  nous allons parler et les gens (les élécteurs devant lesquels vous osez vous représenter en mars...) se feront une opinion au delà de tout ce que vous leur répétez depuis des mois. (Et on parlera d ce qu'il s'est passé le 19 août au Relais, ok? ). Vous avez voulu salir Hélène ? Il est grand temps de répondre...

 

Bonne année !